Insertion Sociale et Professionnelle

L’emploi est un vecteur important de participation sociale et les personnes handicapées revendiquent le droit au travail. Les personnes autistes sont elles aussi de plus en plus nombreuses à vouloir travailler. Cependant, plusieurs caractéristiques associées au trouble autistique et au syndrome d’Asperger, dont la communication verbale et non verbale, les relations sociales ou les comportements sociaux inadéquats, l’hypo sensibilité ou l’hypersensibilité aux stimuli et la difficulté à gérer les changements de routine peuvent être des obstacles à l’employabilité. En bref, les troubles du développement touchent à l’adaptation des personnes au monde physique et social qui les entoure ; l’intégration vers l’emploi de ces personnes peut donc s’avérer complexe.

social1

Malgré ces limites, les recherches montrent que ces personnes peuvent travailler dans plusieurs milieux : elles sont dotées d’une grande acuité visuelle, d’un bon niveau de concentration, d’une mémoire à long terme et elles manifestent un intérêt pour les tâches répétitives. Elles ont particulièrement à cœur les règles et conventions : elles sont ponctuelles, respectent rigoureusement les horaires et règlements…

L’objectif de cet accompagnement est, sur le territoire transfrontalier, de proposer un accompagnement spécifique des personnes Asperger et / ou autistes de haut niveau afin de les préparer à intégrer un emploi régulier, à le garder et à offrir un rendement satisfaisant tout en développant leur autonomie et leur bien-être personnel.

Lors de cet accompagnement, la plateforme proposera:

  • Des groupes de paroles centrés sur l’apprentissage des habiletés sociales;
  • Des entrainements à l’emploi;
  • Des soutiens à l’emploi;
  • L’élaboration d’outils d’aide et d’anticipation des événements avec réponses à adopter par les employeurs dans chaque situation.

Notre objectif est d’organiser et d’animer des demi-journées réunissant de 3 à 6 personnes Asperger ou autistes de haut niveau, provenant à chaque fois des deux pays concomitamment, tout en favorisant les échanges et retours d’expériences.

Sont proposés :

  • Des groupes de paroles centrés sur l’apprentissage des habiletés sociales : apprentissages des règles de conversation et de l’humour, analyse détaillée de ses propres comportements inappropriés et de ceux des autres membres du groupe ;
  • Des entrainements à l’emploi : transition entre école et marché du travail, évaluation des compétences en partenariat avec les missions locales et les organismes d’insertion professionnelle de personnes handicapées, travail d’accompagnement à l’élaboration d’un CV, d’une lettre de motivation, exercices de préparation aux entretiens d’embauche…
  • Des soutiens à l’emploi : préparation et mise en stage, visites des entreprises avec la personne, visualisation du poste de travail, aménagement du poste, repérage des stimuli susceptibles de générer des troubles, formation du tuteur en entreprise, formation sur le lieu de stage pour pallier à la difficulté de transfert des habiletés (généralisation).
  • L’élaboration d’outils d’aide et d’anticipation des événements avec réponses à adopter dans chaque situation, élaboration d’un carnet de route.